Les Chausson s'infiltrentauSénat



  • 2019-07-21
  • 来源:迈博体育网址

PLUSIEURS Centainesdesalariésdel'usine d'EmboutissageTôlerieGennevilliers(ETG),anciennement Chausson,et maintenantfilialeà100%de Renault,ontlifeéhierauSénat。 Soixante-dix d'entre euxontpénétrédansles locaux de laHauteAssemblée,parunefenêtredugroupe de l'Union centriste,et ysontatastésuneheure。 A l'appel de leurs syndicats CGT et CFDT,ilss'opposentàlafermeture du site。 Ils ont pu s'entreteniravecHélèneLuc,présidentedugroupe communiste,républicainetcitoyen,qui leur aapportésonsoutien et qui a fait en sorte que les manifestants non seulement ne soientpasexpulsésmaisqu'unedélégationsoitreçueparleprésident duSénat,Christian Poncelet。 Ce dernier,lors delaeséancedesquestions au gouvernement,afaitétatdesa rencontre avec“dessalariéseninstance de licenciement”,alors que,toujoursenséance,la droite,avec Jean Arthuis,regrettait que“surescollèguessesoientocociés àcettemanifestation par effraction“。

L'usine ETG des Hauts-de-Seine estprincipalementppécialiséedansl'assemblage de la caisse en blancduvéhiculeutilitaireTrafic。 或者,la direction,qui entend cesser la production decemodèleen2001,voulait fermer l'usineàcettedate。 Les initiativedesaslariésontpermis,pour l'instant,de repousser le maintiendesactivitésjusqu'en2005,mais sous certaines条件que ladirectionàréitérélasemainedernière。 Des productions de finsdesérieetdepiècesderechange ne maintiendraient en effet l'emploi que pourlessalariésquiauront cinquante ans et plus en 2001. Il ne resterait que 711 emplois en 2001 et 211 en 2005。

La direction se targue,aujourd'hui,de reclasser,dans sept ans,ces deux centainesdesalariés。

Cette orientation vers la fermeture n'estpasfondée,estime la CGT。 Prereve en est faite par ... la direction elle-même。 Un“genpe de indusviel industriel”chargéd'étudierlesactivités期货du site de Gennevilliers,qu'elle a mis en placeaudébutdel'année,rendusespremièressumumfin mai。 Cetteétudeportesur le transfert d'activitéfustor,essentiellement la production de portes,capots,coffres et ailes,dedixvéhiculesdela gamme Renault vers l'usine des Hauts-de-Seine。 Elle montre que l'emploipeutêtremaintenudanslapériode1999-2002。 Cettemêmeétudeprenden compte,toutàfaitofficiellement,les propositions industrielles de la CGT,quichiffreà3.4million de francs lesinvestissementsnécessairespourpérenniserl'emploi du site。 Une goutte d'eau au des des des 4,4 milliards defrancéderésultatnetenregistréparle groupe pour le premier semestre 1998 et d'un actif financier positif de 6 milliards de francs。

JEAN SANTON。




    • 娱乐排行